Actualité Automobile
10 mar

Épidémie de l’électrique dans le domaine de l’automobile

Épidémie de l’électrique dans le domaine de l’automobile

 

La tendance est à la cause environnementale : l’Etat n’en démord pas, les constructeurs automobiles doivent revoir leur flotte pour proposer des véhicules plus propres et ainsi réduire les émissions polluantes. Le salon de Genève, annulé quelques jours avant son lancement, devait être l’occasion pour de nombreux constructeurs de mettre en avant leurs offres en matière de véhicules propres. Et si l’hybride et l’hybride rechargeable commence à séduire, c’est le cas aussi pour l’électrique, la version la plus propre. Pour vous, AutoJM fait le point sur l’actualité des voitures électriques.

 

Hausse des ventes de voitures électriques

Les premiers chiffres de cette année 2020 sont tombés. Et sur les deux premiers mois, on peut dire que l’électrique a le vent en poupe. Les ventes de véhicules électriques sont nettement en hausse en France. Avec 10 952 modèles électriques vendus en janvier 2020, et 9451 pour le mois de février, on comptabilise déjà 20 403 voitures 100% électriques vendues pour ce début d'année. Si le total est déjà impressionnant, l’augmentation l’est encore plus : comparés aux ventes de janvier-février 2019, la hausse est de 243,60% ! De quoi parler d’un vrai développement. La cause écologique toucherait-elle de plus en plus d'automobilistes ?

L'électrique, un marché encore fragile

Pas selon Carlos TAVARES. Le PDG du groupe PSA a affirmé il y peu que, selon lui, à l’heure actuelle, les voitures électriques n’intéressent que les écolos. Toujours selon Carlos TAVARES, “les véhicules électriques manquent d’attrait” et “l'absence d'un réseau de recharge dense, l'autonomie limitée des voitures électriques, ainsi que les incertitudes concernant le prix de l'électricité à long terme, entravent une adoption plus large des voitures électriques”. 

L’électrique est donc un marché à double tranchant : d’un côté, ces modèles augmentent leurs ventes parce qu’ils correspondent aux normes en matière d’écologie et leur achat est encouragé par l’Etat. De l’autre, leur part de marché sur la flotte automobile française n’est pas assez importante pour que les parkings développent les bornes de recharges (photo ci-dessous) ou pour que les technologies en matière de batterie soit au point. Plus précisément, la durée de vie d’une batterie est assez approximative à l’heure actuelle, ce qui ne rassure pas les automobilistes, d’autant que le prix d’une voiture ne constitue pas une somme accessible facile à dépenser. 

borne voitures électriques

Les constructeurs se mettent à l'électrique

Pour autant, l’offre en matière de voitures électriques s’élargit et les constructeurs automobiles commencent à se faire concurrence. Entre les dernières nouveautés et les modèles à venir, le marché de l’électrique pourrait bien devenir de plus en plus important.

Parmi les différents modèles déjà commercialisés, on retrouve :
- Peugeot e-208 / Peugeot e-2008 : la citadine et le SUV se déclinent tous les deux en versions électriques qui disposent d'un unique et même moteur. Ce moteur électrique de 100 kW est équivalent à 136 chevaux et doté d’une autonomie allant jusqu’à 340 km.
- DS3 Crossback E-TENSE : avec un moteur de 100 kW équivalent à 136 chevaux et une  batterie de 50 kWh, la version électrique du SUV DS a une autonomie maximum de 320 km.

Parmi les modèles électriques déjà annoncés, on retrouve : 
- Fiat 500e : la petite citadine de la marque italienne Fiat disposera dès cette année d’une version électrique avec un moteur électrique de 87 kW soit 118 chevaux, une batterie de 42 kWh, une autonomie de 400 km maximum, et une vitesse de pointe de 150 km/h.
- Twingo Z.E.: sur ce modèle de Renault, on retrouvera un moteur électrique de 60 kW équivalent à 81 chevaux associé à batterie de 22 kWh, pour une autonomie maximale de 250 km/h.
- Dacia Spring : inspirée de la city KZE (lancée en Chine en novembre 2019), ce modèle électrique vient d’une idée du constructeur Renault qui a décidé de développer un modèle électrique accessible à tous pour sa marque low cost Dacia. La citadine est composée d’une batterie de 26,8 kWh pour une autonomie de 200 kilomètres, et son moteur de 45 chevaux lui permettra d’atteindre une vitesse maximum de 105 km/h.

 

 

L’électrique suscite l’intérêt de nombreux automobilistes, et pour cause : les modèles électriques bénéficient du bonus écologique, une aide financière qui est un vrai atout. De plus, un véhicule électrique offre un confort inédit par l’absence de bruits (provoqués habituellement par le moteur). Enfin, et c’est un argument de poids : aucun gaz à effet de serre n’est rejeté lors de l’utilisation d’un véhicule électrique. Avec la multiplication des modèles, on peut espérer que l’électrique devienne dans un futur proche plus accessible financièrement. La question est alors la suivante : seriez-vous prêt à quitter votre voiture thermique pour un modèle électrique ? 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :