Actualité Automobile

14 avr

Alpine : l'histoire d'une marque

Alpine : l'histoire d'une marque

 

La marque Alpine a vu le jour en 1955, sous la direction de Jean Rédélé. Grand fan de la 4CV (avec laquelle il avait fait diverses courses), il s'en inspire pour créer le premier modèle Alpine : l'A106. Voiture légère et aérodynamique, elle reprend les codes de la 4CV. 

En 1962, au salon de Paris, l'Alpine A110, première berlinette du nom, fait son apparition. Elle est définit comme agile et maniable. Véritable bijou, elle remporte même plusieurs titres dans le monde de l'automobile.

En 1970 vient l'A310, décrite elle comme confortable et plus puissante. Cependant, elle marque un (mauvais) tournant pour la marque Alpine : son prix élevé et les problèmes de qualité qui lui sont attribués créent une mauvaise réputation à la marque.

En 1973, Renault devient actionnaire majoritaire de la marque Alpine. Les deux constructeurs produiront ensemble plusieurs modèles, dont la 5turbo. Les voitures créées par les deux constructeurs ensemble se révèlent très endurantes. Et en 1978, la célèbre course "les 24h du Mans" est remporté par un de leur modèle. 

En 1978, Jean Rédélé quitte l'entreprise.

En 1984, l'A310 est remplacé par GTA, un coupé Grand Tourisme. Ce modèle est composé d'une architecture générale qui reprend les codes de l'Alpine A310.

En 1991, l'Alpine A610 fait son entrée. Présentée comme un modèle plus haut de gamme, elle fait à nouveau basculer la marque Alpine vers une mauvaise réputation : son coût élevé a fait chuter les ventes. Suite à ce deuxième échec, Renault décide de jeter l'éponge, et met fin à l'histoire d'Alpine en 1995. Les usines serviront alors à la production de la clio, et également de la Mégane RS. 

En 2012, le retour d'Alpine se fait par un retour en compétition, dans différentes courses. En 2016, le concept Alpine Vision est dévoilé au col de Turini à Monaco, anonçant un retour triomphant de la marque. Et après une longue attente, la marque Alpine revient en Mars 2017, présente au salon de Genève avec l'Alpine A110 "restylée", une version qui mélange modernité tout en conservant des aspects séduisants de la berlinette des années 1960.

Ce dernier modèle dévoilé est déjà un véritable succès. Attirant les foules à Genève, il a suscité la curiosité des particuliers comme des professionnels. Avec un nombre de commandes limité à 1955 (comme l'année de naissance de la berlinette), on réalise vite que l'A110 était le meilleur moyen pour la marque de revenir sur le devant de la scène. Affaire à suivre.

 

Pour voir les différents modèles de la marque, c'est ici :

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :