Actualité Automobile
15 dec

Immatriculations : les voitures hybrides et voitures électriques gagnent du terrain

Immatriculations : les voitures hybrides et voitures électriques gagnent du terrain


Le mois de novembre de l’année 2020 avait été marqué par un reconfinement, entraînant alors une baisse des ventes et immatriculations. Ce mois de novembre 2021 n’a pas connu de confinement mais il est, comme les mois précédents, impacté par la pénurie de semi-conducteurs. On enregistre une baisse de 3,2% des immatriculations par rapport à novembre 2020, soit un total de 121 995 voitures. On fait le point sur les chiffres du mois de novembre.


 

Tesla prend de la hauteur, Stellantis grince des dents


Du côté des constructeurs, certains ont vu leurs immatriculations augmenter, comme Kia avec +34,6% Dacia avec +66,4%, Hyundai avec +108,2% ou encore Tesla avec +298,9%. Citroën a également des résultats positifs avec 14,69%. Et ces chiffres permettent déjà de distinguer les deux groupes français : le groupe Renault affiche une belle progression de 7,8% grâce aux véhicules Dacia écoulés, alors que Stellantis recule de 10,8%, notamment à cause des baisses enregistrées par Alfa Romeo (-36,89%),  Peugeot (-22,60%), Opel (-20,13%), DS (-16,83%) et Fiat (-0,52%). Le groupe Volkswagen, premier groupe importateur du territoire, peinent aussi à écouler ses modèles : les marques Volkswagen, Seat et Skoda affichent tous trois des scores en baisse de -31,8%, -29,1% et -26,1%. La marque Toyota, qui est elle la marque la plus importée en France, gagne 1,8% d’immatriculations. 
 

Quid des motorisations ?


Les voitures à motorisation électrifiée sont en tête au mois de novembre 2021
 


Les motorisations essence et diesel sont de plus en plus délaissées, bien que toujours prioritaires sur le marché des ventes automobiles. On compte -41% pour le diesel et -15,5% pour l’essence, avec des parts de marché de respectivement 18,85% et 36,38%. Les motorisations plus écolo continuent de gagner du terrain et des parts de marché : on compte 19 420 véhicules hybrides non rechargeables (essence) immatriculés en novembre, soit 53,6% de plus qu’en novembre 2020, 11 538 véhicules hybrides rechargeables essence, soit +34,7% et 16 420 voitures électriques, soit +71%. Il s’est d’ailleurs écoulé plus de modèles à motorisation électrifiée que de modèles essence sur le mois de novembre. Sur le cumul des 11 premiers mois, l’essence prend 40,6% de part de marché et les hybrides et l’électrique occupe 35% de part du marché. Mais sur le seul mois de novembre, les modèles écologiques ont pris une place de marché plus importante que les modèles essence. L’année 2022 verra-t-elle les voitures propres prendre le haut du podium ?
 

Le GPL et l'E85 reviennent sur la course


Du côté des carburants GPL et E85, les intermédiaires qui sont moins polluants que les modèles thermiques et moins contraignants que les modèles rechargeables ont gagné du terrain au mois de novembre. On compte 3887 véhicules GPL écoulés, soit 165,1% de plus qu’en novembre 2020, et 193 voitures à carburant E85, soit 19 200% de plus. C’est la marque Dacia du groupe Renault qui profite le plus des ventes de GPL puisqu’elle détient un quasi monopole sur cette énergie. 
 

Les voitures d'occasion ont la cote
 


Du côté des véhicules d’occasion, le contexte actuel a favorisé une hausse des ventes. Le marché du VO enregistre 465 898 changements de main, soit 5,1% de plus qu’en novembre 2020 et 0,5% de plus qu’en novembre 2019. Sur le total des 11 premiers mois, le véhicule d’occasion augmente de 9,2% par rapport à 2020 et 4,6% par rapport à 2019. 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :