Actualité Automobile
19 jul

La boîte noire rejoint l'automobile

La boîte noire rejoint l'automobile


Depuis le 6 juillet 2022, les boîtes noires sont devenues obligatoires dans nos véhicules. Placées sous le capot, elles sont installées par les constructeurs sur tous les véhicules neufs produits en Europe. Les boîtes noires sont conçues pour enregistrer différentes données sur le véhicule et garderont notamment en mémoire les données du véhicule 30 secondes avant et 10 secondes après un accident pour permettre d’en déterminer les circonstances.


Comment fonctionnent les boîtes noires automobiles ?

Les boîtes noires sont, à l’origine, des enregistreurs de données (enregistreurs de vols) utilisés depuis près d'un siècle dans l'aéronautique.
A l’intérieur des véhicules, il s'agit tout simplement d'un petit dispositif, une puce électronique embarquée qui a accès aux données d'organes sensibles telles que :

- la vitesse
- les phases d’accélération ou de freinage
- le port ou non de la ceinture de sécurité
- l’usage du clignotant et autres équipements de signalisation
- la force de la collision
- le régime moteur
- l’inclinaison du véhicule


Les données conservées sont effacées toutes les deux minutes, sauf en cas d’accident où la boîte noire garde les informations enregistrées 30 secondes avant et 10 secondes après l'accident. Elles peuvent servir en cas de procédure judiciaire, et ont pour but final de réduire la mortalité routière.

boîte noire voitures neuves

En réalité, il existe déjà un système d'enregistrement des données à bord des véhicules, présent depuis 2020 sur toutes les voitures neuves : On Board Fuel Consumption Monitoring (OBFCM). Il permet à l'Europe de vérifier la consommation réelle des véhicules sur le continent afin de les comparer avec les résultats en test d'homologation. Son utilité est donc bien différente.
 

Quand et comment seront installées les boîtes noires ?

L'introduction des boîtes noires va se faire en deux temps. Dans un premier temps, tous les nouveaux modèles de véhicules neufs (particulier, camion, bus et utilitaire) homologués et lancés à partir du 6 juillet 2022 seront équipés de ce dispositif. Dans un second temps, toutes les voitures immatriculées à partir du 6 juillet 2022 recevront une boîte noire.

Les deux roues et les véhicules déjà sur le marché ne seront pas concernés par ces enregistreurs”, précise Laure de Servigny de la Plateforme de la Filière Automobile (PFA). Les boîtes noires ne seront pas installées sur les voitures d'occasion. Seuls les nouveaux modèles et les nouvelles immatriculations sont concernés.
 

Pour ou contre ?

Les automobilistes se méfient. Ils ne sont pas totalement avec la mise en place de ce dispositif. En effet, la plupart craignent d’être pisté sur leurs faits et gestes ou d’être écoutés dans leur propre voiture. Certains automobilistes parlent même de la boîte noire comme d’un "mouchard embarqué". D’autant qu’elle ne sera pas accessible pour les particuliers et ne pourra donc être désactivée. Les associations d’automobilistes pointent du doigt un dispositif de "flicage".

Seuls les enquêteurs, les autorités judiciaires, les instituts de recherche et dans certains cas les constructeurs automobiles, auront accès à ces données. Les assureurs, eux, ne pourront pas se servir des données enregistrées par les boîtes noires.

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :