Actualité Automobile
11 mai

Le marché auto s’effondre au mois d’avril

Le marché auto s’effondre au mois d’avril

Le mois d’avril 2020 restera sans aucun doute dans les annales sur le point économique : le confinement a bloqué la majorité des activités et l’automobile n’y a pas échappé. Les usines et concessions étaient fermées, entraînant un arrêt quasi total de toute l’activité automobile. Le recul des immatriculations était donc inévitable, et force est de constater qu’aucune marque n’a tiré son épingle du jeu sur cette baisse.
 

Chute des immatriculations : tendance générale

Après un mois de mars où le secteur de l’automobile avait déjà fortement été affaibli avec -72% d’immatriculations, le mois d’avril a poursuivi la tendance, réduisant à -88,8% le nombre d’immatriculations. Un record à peine croyable et d’autant plus impressionnant lorsque l’on compare les chiffres : en avril 2019, 188 195 véhicules avaient été immatriculés, contre 20 997 sur ce mois d’avril 2020. Un mois qui s’est pourtant terminé sur une note relativement positive puisqu’il y a eu un regain du nombre d’immatriculations du fait de l’autorisation des livraisons (sous certaines conditions). Du côté des constructeurs, le blocage étant indépendant de leur volonté, tous ont subi une perte importante : le groupe PSA est à -84,3% d’immatriculations et le groupe Renault est à -83,8%, d’après les données du Comité des Constructeurs Français d’Automobiles. 
 

La 208 toujours en première place !

La tendance des premières semaines de cette année 2020 ne s’est pas inversée concernant les véhicules à forte popularité. Pour les 4 premiers mois de l’année, c’est donc la Peugeot 208 qui se hisse en haut du podium avec 24 467 ventes, contre 18 652 pour la Renault Clio et 13 880 pour la Citroën C3. Malgré tout, c’est le constructeur Renault qui est en tête pour ce mois d’avril avec 5910 immatriculations (-81,2%), suivi de Peugeot avec 5237 immatriculations (-84,6%) et Citroën avec 3513 immatriculations (-83,9%).

nouvelle 208

Reprise de l'activité automobile

Sur les 4 premiers mois de cette année 2020, on enregistre une baisse totale des immatriculations de 48%, soit 385 676 immatriculations. Les statistiques et chiffres actuels permettent d’estimer une baisse totale de 20% sur l’année complète, un score qui dépendra principalement de la reprise de ces prochaines semaines.
Il est difficile d’estimer aujourd’hui si les ventes automobiles vont rebondir ou rester en chute, et pour cause : la crise actuelle pourrait laisser penser que les ménages français auront plutôt tendance à épargner désormais, afin d’assurer leurs arrières si une situation de chômage comme vécue récemment devait à nouveau arriver. Cependant, la plupart des commerces et la totalité des lieux de loisirs et culture ayant été fermés pendant le confinement, les dépenses de la plupart des Français ont considérablement été réduites, laissant peut-être pour certains la place à un nouveau projet automobile. Affaire à suivre.
 

Les professionnels de la vente automobile espèrent toutefois une aide significative de l’Etat pour pallier aux nombreuses ventes non effectuées pour cette période : il était notamment question d’une ré-évaluation de la prime à la casse… Cependant, il est fort possible que cette aide déjà existante reste réservée aux véhicules électriques, pour continuer à encourager les automobilistes à l’achat de véhicules propres. 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :