Actualité Automobile
09 jun

Mai 2022 : 12ème mois de crise pour l’automobile

Mai 2022 : 12ème mois de crise pour l’automobile


Cela fait désormais 1 an que les ventes automobiles sont en chute libre, soit 12 mois consécutifs de baisse. Le mois de mai enregistre 126 819 véhicules immatriculés, soit 10,1% de moins qu’en mai 2021, et surtout 34,6% de moins qu’en mai 2019, dernière année de référence. Le point positif, c’est que la baisse de ce mois de mai est la moins importante de l’année, ce qui pourrait indiquer une reprise de l’activité… On fait le point sur les chiffres du mois de mai. 
 

Stellantis mène la danse

Le groupe qui rassemble PSA et FCA est premier sur le marché Français, mais enregistre tout de même une baisse de 9,8% d’immatriculations pour ce mois de mai. Il est suivi par le groupe Renault, deuxième mais qui enregistre “seulement” -7,5% d’immatriculations. 
 

Du côté des marques automobiles

Renault reprend la main avec se place en tête pour ce mois de mai avec 22 971 immatriculations, suivi par Peugeot et ses 20 742 immatriculations. La troisième place n’est cette fois-ci pas occupée par Citroën mais par Dacia, qui affiche 9 781 véhicules immatriculés alors que Citroën n’en compte que 8 672. 

Certaines marques ont progressé ce mois de mai : les immatriculations ont augmenté de 4,2% pour Dacia, 30,1% pour Hyundai, 7,5% pour Mercedes, 5% pour BMW et 19,6% pour Fiat. D’autres marques automobiles sont plus désavantagées : Volkswagen est à - 32,4%, Citroën est à -29,5%, Renault est à - 12,2%, Peugeot est à - 8,3%, et Toyota est à - 6,2%.
 

Le top des modèles les plus vendus



La place de numéro 1 semble lui être attitrée ! La Peugeot 208 reste en tête des ventes avec 7 257 immatriculations, suivie par sa concurrente principale la Renault Clio, qui enregistre 6 111 immatriculations. Le Dacia Sandero arrive en 3ème place avec 4 615 immatriculations, suivi par la Peugeot 308 (4 474 véhicules immatriculés) et le Peugeot 2008 (3 827 véhicules immatriculés).
 

L’essence reste n°1 sur le marché

Avec une part de marché de 36,2%, l’essence reste l’option favorisée par les automobilistes français. L’hybride essence arrive ensuite, avec 20,5% de part de marché, suivi par le diesel, qui perd encore des parts de marché pour n’en détenir que 17,6% au mois de mai 2022. L’électrique continue petit à petit de monter et occupe 12% du marché.

Tandis que l’hybride essence est à + 25,9% d’immatriculations, l’électrique à + 31,8%, le GPL à + 8,9% et l’hybride rechargeable diesel à +18,6%, d’autres motorisations sont en baisse au mois de mai : essence (- 22,2%), diesel (- 27,8%), hybride essence rechargeable (- 13,9%) et hybride diesel (- 26,4%).
 

Les top ventes hybrides et électriques

Du côté des modèles hybrides, les véhicules Renault Arkana, Renault Captur et Toyota Yaris Cross sont en tête du classement. Du côté des voitures électriques, la Fiat 500e séduit les automobilistes, tout comme la Peugeot e-208 et la Renault Twingo.
 

 

Sur le cumul des 5 premiers mois de l’année, les immatriculations sont au nombre de 600 934, soit 17% de moins que sur la même période en 2021, et 36% de moins qu’en 2019. Le bilan annuel sera-t-il plus alarmant que celui de l’année 2021 ? 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

 

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :