Actualité Automobile
26 oct

Prime et bonus : pas de changements en janvier 2022

Prime et bonus : pas de changements en janvier 2022


La prime à la conversion et le bonus écologique ont été bouleversés ces derniers mois, d’une part pour relancer les ventes automobiles après un confinement total et l’arrêt de la production, d’autre part pour inciter les automobilistes français à se convertir à l’hybride ou l’électrique pour s’assurer, à terme, d’avoir un parc automobile plus propre. Alors que le mois de janvier 2022 devait enregistrer une baisse concernant ces aides à l’achat, le report de ces changements a été annoncé récemment. On fait le point sur la prime à la conversion et le bonus écologique pour tout savoir.
 

Pas de changements pour le mois de janvier

Après des aides exceptionnelles accordées suite au premier confinement et à une activité de vente automobile presque éteinte, l’Etat décide à nouveau de favoriser le porte-monnaie des automobilistes Français en maintenant au niveau actuel la prime à la conversion et le bonus écologique qui devaient, au 1er janvier 2022, être diminués. Une prolongation de 6 mois qui laissera un peu plus de temps aux français pour choisir la voiture électrique de leurs rêves ! Du moins, c’est l’objectif principal : pousser un maximum les automobilistes à acheter des véhicules peu voire pas polluants pour faire le ménage sur le parc automobile et réduire les émissions de CO2.
 

Quel montant pour la prime à la conversion et le bonus éco actuels ? 

Les aides à l’achat, prime à la conversion et bonus écologique, gardent donc leur état actuel. La prime à la conversion est accordée* pour l’achat d’un véhicule avec une consommation inférieure ou égale à 132 gr de CO2 (ou 137 gr de CO2 pour les voitures d’occasion), et va de 2500€ à 5000€ selon le revenu fiscal de référence (RFR). Le bonus écologique peut aller jusqu’à 6000€ et concerne les voitures hybrides rechargeables et électriques.

prime et bonus explications
 

Un contexte tendu pour les automobilistes

Le choix de repousser les aides à l’achat de véhicule n’est pas sans causes : il intervient dans un contexte tendu, avec des élections présidentielles qui se préparent et une hausse du prix du carburant qui ne tardera pas à réveiller de vieilles rancoeurs portées par les groupes de gilets jaunes. Pour pallier ce problème, Jean Castex, premier ministre, a annoncé la mise en place d’une indemnité inflation de 100€ à destination des français qui gagnent moins de 2000€ net par mois (avant impôts). 
 

Les automobilistes trop dépendants du pétrole

Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique, a déclaré “Il faut que nous fassions évoluer nos habitudes pour ne plus dépendre des hausses immaîtrisables du pétrole. Il faut des mesures de long terme qui permettront à la France et aux Français de ne plus subir ces hausses perpétuelles.” Un nouvel argument de poids pour pousser les automobilistes du territoire à investir dans des véhicules électriques, dont la seule problématique sera la recharge. L’investissement peut être coûteux, mais l’électricité s’avère bien moins chère que le carburant, et c’est encore plus flagrant avec la hausse actuelle du prix de ce dernier.
 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :