Conseils & Astuces
29 sep

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Comment fonctionne une voiture hybride ?

Tout comprendre sur le fonctionnement des voitures hybrides 

Alternative aux motorisations thermiques, les voitures hybrides jouissent aujourd’hui d’une popularité grandissante en raison de leurs avantages économiques et environnementaux. En couplant la puissance d’un moteur thermique à une traction électrique, les hybrides consomment en effet moins de carburant qu’un véhicule classique et rejettent donc moins de C02 dans l’atmosphère. Le moteur à combustion d’un hybride fonctionne de la même manière que celui d’un véhicule essence dans la mesure où le carburant est injecté par la chambre de combustion dans le moteur où il se mélange à l’air. La bougie d’allumage permet quant à elle d’enflammer ce mélange afin d’alimenter le moteur. Regroupé en deux familles (hybrides classiques et hybrides rechargeables), ce type de véhicules comporte plusieurs niveaux d’hybridation qui impliquent une motricité, un type de transmission et un mode de recharge différents. 

 

Les voitures hybrides classiques 

L’alimentation des périphériques assurée grâce au micro-hybride 

Adopté par une majorité de constructeurs –dont l’Allemand BMW qui a été le premier à généraliser cette technologie-, le micro-hybride (MHEV) prend le relais du moteur thermique afin d’assurer l’alimentation des périphériques électriques. Une technologie qui permet de réduire d’environ 5% sa consommation de carburant. 

L’alterno-démarreur du mild-hybrid récupère l’énergie cinétique 

L’hybride léger ou mild-hybrid est équipé d’un moteur thermique soutenu par un petit moteur électrique. Cette technologie, employée notamment sur les véhicules équipés de la fonction Start & Stop, assiste le moteur thermique grâce à un alterno-démarreur de 48 V qui joue le rôle de générateur en récupérant l’énergie cinétique lors des freinages ou des décélérations. Dans ce cas, l’énergie est stockée dans une batterie ; elle est ainsi récupérée pour permettre de démarrer le moteur (et de le couper) et de propulser le véhicule lorsqu’il est en train de rouler sous la barre des 50 km/h. C’est une technologie que l’on peut notamment retrouver sur les véhicules Renault Nouveau Captur R.S Line Mild Hybrid 140 EDC disponibles sur le site de votre mandataire AutoJM.

Le full-hybrid et sa batterie de plus grande capacité 

Le 100% hybride non rechargeable ou full-hybrid (HEV) comporte une batterie d’une plus grande capacité que le mild-hybrid et se recharge automatiquement grâce au moteur thermique et lors des phases de freinage. Le full-hybrid permet une conduite 100% électrique à faible vitesse sur de courtes distances, le mode électrique laissant place au moteur à combustion au-dessus des 50 km/h. L’hybridation complète est une technologie dont bénéficient la Toyota Prius classique ou encore la Ford Mondeo Hybrid

 

Les voitures hybrides rechargeables 

L’hybride rechargeable (Plug-in Hybrid) ou Plug-In Electric Vehicle (PHEV) dispose d’une batterie de plus grande capacité que les autres voitures hybrides classiques et se recharge directement grâce à une prise domestique ou une borne de recharge externe. Il constitue une véritable transition vers la voiture 100% électrique avec une autonomie comprise entre 20 et 60 km à 130 km/h en mode tout électrique. Au-delà de cette distance, le moteur thermique prend le relais afin de continuer à entraîner la voiture qui consomme jusqu’à 50% de carburant en moins. Par ailleurs, ses émissions de CO2 diminuent de 75% en comparaison avec un véhicule essence équivalent. La Volkswagen Passat GTE, l’Audi A3 e-Tron ou la Mercedes Classe C 350e constituent autant de modèles de véhicules dotés de cette technologie. 

 

Trois architectures différentes pour la technologie hybride 

L'hybridation “série” moins gourmande en carburant 

Elle se distingue grâce au moteur thermique qui fonctionne toujours au même régime sans accélérer, ce qui favorise une plus faible consommation en carburant. La motorisation thermique fait tourner un générateur qui produit de l’électricité et qui alimente le moteur électrique, ce dernier entraînant ainsi seul les roues. 

L’hybridation “parallèle” et la complémentarité des deux moteurs 

Elle se caractérise par le fait que les deux moteurs sont en capacité de propulser la voiture séparément. Le moteur électrique entraîne les roues lors du démarrage et lorsque le véhicule roule à faible vitesse. De manière complémentaire, la puissance du moteur thermique s'ajoute à celle du moteur électrique lors des phases d’accélération, ce qui contribue à la diminution de la consommation en carburant de la voiture. 

L’hybridation mixte combine les hybridations “série” et “parallèle”  

Également appelée hybridation à dérivation de puissance, cette technologie utilise une partie de la puissance du moteur thermique pour la transformer en électricité afin de recharger la batterie et alimenter directement le moteur électrique. 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Facebook Instagram Facebook Youtube Facebook LinkedIN

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :