Actualité Automobile
21 fev

Contrôle technique : bilan de l'année 2019

Contrôle technique : bilan de l'année 2019

 

Le contrôle technique est le contrôle des véhicules réalisé par des professionnels agréés, et qui permet de vérifier le bon fonctionnement et la bonne conformité du véhicule. Le contrôle technique vous permet de constater les éventuelles réparations à opérer sur votre véhicule qui ne sont pas visibles à l’oeil nu ni signalées par un voyant. C’est en 1992 que le contrôle technique devient un rite de passage obligatoire pour les véhicules légers. Et l’année 2019 a marqué un triste record en matière de boycottage de ce processus. Alors, que sait-on du contrôle technique, et pourquoi est-il devenu la bête noire des automobilistes en France ?

 

contrôle techniqueContrôle technique : quand le passer ?

Avant tout, il est important d’identifier le moment où notre véhicule doit passer au contrôle technique. Et pour cela, les règles sont simples :
- Pour les véhicules neufs, le premier contrôle technique doit être effectué au plus tard dans les six mois précédant le 4ème anniversaire du dit véhicule (soit entre 3 ans et demi et 4 ans après sa première mise en circulation)
- Une fois le premier contrôle technique passé, il devra être renouvelé tous les 2 ans
Seul cas spécifique, en cas de vente du véhicule à un particulier, pour un véhicule de plus de 4 ans, le contrôle technique devra être fait dans les 6 mois précédant la cession du véhicule. Sans quoi il devra être fait par le nouveau propriétaire afin de pouvoir obtenir sa nouvelle carte grise.

Réformes du contrôle technique automobile

Le contrôle technique a été durcit durant les dernières années : une première fois en mai 2018, où les points de contrôle sont passés du nombre de 123 à 133. Alors qu’un an avant, 410 défauts pouvaient être relevés, après cette première réforme, les professionnels pouvaient noter jusqu’à 610 anomalies. Au 1er juillet 2019, une nouvelle réforme a été opérée visant la pollution provoquée par les moteurs Diesel. Une réforme qui a soulevé de nombreuses réactions en chaîne. Rappelez-vous, ce durcissement annoncé du contrôle technique fut l’une des raisons qui poussa les français à créer le mouvement des gilets jaunes, mais pas seulement.

Bilan de l'année 2019

Alors qu’en 2018, on dénombrait 100 000 véhicules absents au contrôle technique, l’année 2019 affiche un triste record d’absence et de boycottage avec 738 753 véhicules non présentés dans les centres dédiés. Un chiffre inquiétant quivignette contrôle technique peut s’expliquer par plusieurs causes :
- Le développement de la prime à la conversion, qui a retiré du parc automobile Français des véhicules anciens censés être soumis au contrôle technique en 2019
- Un oubli involontaire des automobilistes, qui laissent parfois quelques mois avant de réaliser qu’ils ont dépassé la date limite
- Un acte volontaire que l’on peut apparenter à l’absence d’assurance pour certains, ou même le fait de rouler sans permis pour d’autres
- La peur : avec le durcissement du contrôle technique, nombreux sont les automobilistes qui craignent de voir leur véhicule recalé, ou soumis à une contre-visite (ce qui sous-entend que des réparations sont à faire obligatoirement

Cette dernière raison semble la plus logique avec le cumul des deux réformes passées en mai 2018 et juillet 2019. En 2019, le nombre de contrôles techniques a reculé de 4%, ce qui inquiète les professionnels de ce secteur : si les fraudeurs peuvent être aujourd’hui pénalisés d’une amende de 135€ en cas d’absence du contrôle technique à jour, cela n’est pas suffisant pour les professionnels des centres agréés, qui souhaitent un durcissement des pénalités afin que cela motive les automobilistes à faire vérifier leur véhicule en temps et en heure. 

Une frayeur pénalisante pour les professionnels, mais compréhensible du côté des conducteurs : en 2019, 21,73% des véhicules contrôles ont été soumis à une contre visite. Parmi les véhicules légers de plus de 10 ans, 29,52% ont été recalés après vérifications au contrôle technique. Les professionnels de l’automobile estiment aujourd’hui à 15 000 le nombre de véhicules dangereux circulant sur les routes de France, selon TF1.

Rappelons que, lors des contrôles techniques, 9 points importants sont contrôlés : identification du véhicule, équipements de freinage, direction, visibilité, feux/dispositifs réfléchissants et équipements électrique, essieux/roues/pneus/suspension, châssis et accessoires du châssis, autre matériel (airbag) et nuisances (pertes de liquides). De plus, l'entretien de votre véhicule vous permet de rouler en toute sécurité tout en garantissant une pollution contrôlée. 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :