Automobile DS
26 fev

DS 9 : la Berline Française Made in China

DS 9 : la Berline Française Made in China

 

C’est sur la page Facebook du groupe DS que les internautes ont pu découvrir en avant-première la DS9. Qualifiée de berline de luxe à la française, son style rappelle au premier regard celui de la Peugeot 508, ou de la 508-L, la version chinoise. Comme pour le design des DS3 crossback et DS7 crossback, la marque DS mise à nouveau tout sur l’élégance. Une attention particulière est apportée à chaque détail pour un rendu ultra chic. La DS9 séduit c’est certain, mais arrivera-t-elle réellement à se faire une place sur le marché de automobile ? 

 

DS9 : made in China

ds9

Ce qui est certain, c’est que ce n’est pas le processus de fabrication de cette DS9 qui séduira. Destinée principalement au marché chinois - mais aussi à une distribution dans les 4 coins du monde - la berline sera produite en Chine, à l’usine PSA de Shenzen. Un point paradoxal quand on connaît la volonté du constructeur français de s’imposer dans le domaine du luxe à la française. Il a justifié son choix par le fait de vouloir prioriser le marché chinois pour les ventes de la DS9. Là encore, la stratégie est remise en cause par les chiffres, puisqu’en 2019, seulement 2000 véhicules de la marque DS se sont vendus sur le territoire, de quoi soulever de réels questionnements sur les choix du constructeur français. 

DS9 : la berline de luxe

Et si la question du Made in China pose un premier problème, un deuxième problème a été soulevé : la DS9 a fait sa grande présentation en France, une volonté marquée de conquérir le marché automobile français. Hors, les voitures de luxe sont rares sur le parc automobile de l’hexagone, et les berlines en outre, sont d’autant plus rares depuis la popularisation des SUV. Le modèle aurait pu avoir une chance de se retrouver comme égérie des hautes administrations de France s’il n’avait pas été fabriqué en Chine. La marque DS prend donc de très gros risques concernant la commercialisation de ce nouveau modèle, qui arbore malgré tout une carrosserie très séduisante et de nombreux équipements de dernière génération.

Design de la DS9 : la touche DS

DS9

Sur cette DS9 est intégrée la plateforme EMP2, avec un empattement inédit qui permet un gain d’espace considérable, notamment aux places arrières (argument de taille pour le marché chinois). On découvre un gabarit long de 4,93 mètres et large de 1,85m avec des roues grand format de 690 mm. Comme dit précédemment, la séduction est au rendez-vous sur la berline : une calandre large DS Wings, des projecteurs effilés accentués par des cornets à chaque extrémité de son pavillon qui font office de feux de position. Son gabarit est musclé par son capot plongeant. Enfin, les finitions sont soignées avec de nombreux détails chromés, une large bande soulignant le capot et des clignotants arrières insérés dans le prolongement des gouttières de toit. L’intérieur a été choyé de la même façon, laissant place à des matériaux haut de gamme, des lignes avec formes géométriques de la console centrale à l’affichage de l’instrumentation numérique, et cerise sur le tableau, une montre B.R.M au centre

Motorisations hybrides sur la DS9

ds9 intérieur

Côté motorisations, la DS9 mise tout sur des moteurs propres et performants : elle emprunte à cet effet le moteur hybride rechargeable des SUV DS7 Crossback, Peugeot 3008 et Opel Grandland X. On retrouve d’abord une version hybride rechargeable E-TENSE mêlant un moteur PureTech 4 cylindres 1.6 litres de 180 chevaux à un moteur électrique de 110 intégrant une boîte automatique à 8 rapports (que l’on retrouve sur tous les modèles et toutes les motorisations de cette DS9). Cette version totalise 225 chevaux, et accueille une batterie de 11,9 kWh pour une autonomie d’environ 50km en tout électrique. Sur ce modèle, la boîte à 8 rapports permet des accélérations franches dès le démarrage, et le moteur électrique pousse la voiture jusqu’à 135 km/h. Par la suite, la DS9 sera déclinée avec un moteur E-TENSE de 250 chevaux en 2 roues motrices, et un moteur E-TENSE de 360 chevaux en 4 roues motrices. Pour l’instant, face à la version E-TENSE 225 chevaux les automobilistes peuvent choisir un moteur essence 4 cylindre de 225 chevaux également. Pas de motorisation Diesel annoncée, un choix qui pourrait pénaliser la berline de DS face à ses concurrentes comme l’Audi A6 ou la BMW Serie 5.

Aides à la conduite sur la berline DS

Du côté des technologies embarquées, la DS9 n’est pas en reste et propose une offre correcte avec entre autres DS Park Pilot, DS Night Vision, DS Driver Monitoring, DS Active LED Vision, DS Smart Access, et Active Scan Suspension : cette dernière technologie permet, grâce à une caméra qui scanne la route, de préparer les pneus aux imperfections afin d’améliorer le confort pendant la conduite. On retrouve également un niveau de conduite semi-autonome de niveau 2 dans le DS Drive Assist avec un assistant de maintien dans la voie actif utilisable jusqu’à 180 km/h.

 

Selon le site Challenges.fr, la marque DS souhaite produire 30 000 exemplaires par an de ce nouveau modèle, dont 10 000 destinés à l’Europe. Sa première présentation en public aurait dû avoir lieu au salon de Genève 2020, et est donc repoussée. La DS9 séduira-t-elle le public et convaincra-t-elle les automobilistes ? Affaire à suivre.

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :