Actualité Automobile
02 jun

Immatriculations au mois de mai 2020 : une baisse relative

Immatriculations au mois de mai 2020 : une baisse relative


Et le prévisible se produisit. Le mois de mai est le troisième mois de baisse significative des immatriculations, en conséquence à la crise sanitaire traversée actuellement. Si les immatriculations restent nettement en baisse, on constate une remontée par rapport aux mois de mars et avril 2020
 

Baisse des immatriculations en prolongation

Les mois de mars et avril catastrophiques

Au mois de mars, le marché avait subi une baisse des immatriculations de 72%, malgré un début de mois pendant lequel le confinement n’avait pas encore été annoncé. Pour le mois d’avril, la chute avait été plus que brutale avec une baisse de 88,8%, portant à seulement 20 997 le nombre de voitures immatriculées ce mois-là. Au mois de mai, l’automobile reprend un peu de souffle sans pour autant s’inscrire dans une remontée mémorable : la baisse constatée est de 50,34%.
 

PSA et Renault sur la même longueur d'ondes

Le groupe PSA voit ses immatriculations reculer de 56,07%. C’est à peine plus que le groupe Renault, pour qui le recul atteint 50,39%. La relève est tout de même constatée, et pas si étonnante après un mois d’avril où PSA et Renault avaient enregistré respectivement - 84,3% et - 83,8% d’immatriculations. Une remontée qui s’explique majoritairement par la reprise des activités automobiles et notamment la réouverture des concessions automobiles depuis le 11 mai. 
 

Les régions de France où les immatriculations sont les plus faibles

Certaines régions de France sont plus touchées que d’autres par la baisse des ventes : c’est en Corse que l’on enregistre le pourcentage le plus élevé avec -72% d’immatriculations, suivie par la Normandie (-69%) et la région des Hauts-de-France (-63%) (source actu.fr).
 

Score positif chez AutoJM

Chez AutoJM, l’activité s’est poursuivie pendant la durée du confinement, avec une majorité de collaborateurs disponibles mais en télétravail. Pour ce mois de mai, les équipes ont continué d’être mobilisées avec plus de personnes présentes sur site, et la réouverture de nos showrooms en date du 11 mai. Nous avons donc réussi à remonter la barre des ventes pour atteindre 234 commandes passées en ce mois de mai 2020, un chiffre tout à fait satisfaisant compte tenu du contexte actuel.

mandataire automobile autojm

Les voitures électriques au beau fixe

Pour le mois de mai 2020, seul le marché de l’électrique enregistre des résultats positifs avec + 4% d’immatriculations. 4112 véhicules électriques ont été immatriculés au mois de mai, dont 1166 exemplaires de la Renault ZOE, qui reste la plus populaire. Le secteur de l’hybride rechargeable a également affiché un joli score de 3160 immatriculations pour le mois de mai. Et tout laisse à penser que la tendance continuera à la hausse après le discours tenu par le président Emmanuel MACRON qui a annoncé des mesures concernant la prime à la conversion, destinées à relancer les ventes automobiles. 

De nombreux effets négatifs seront constatés à long terme chez les constructeurs automobiles à la suite de la crise du Covid-19. Renault en paye déjà le prix : le constructeur affichait déjà des ventes en baisse et, cumulées à la chute des ventes de ces dernières semaines, cela a entraîné un plan d’économies de 2 milliards d’euros annoncé récemment. On a notamment appris la suppression de 4600 emplois sur le territoire parmi les différentes usines du constructeur au losange… 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

 

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :