Actualité Automobile
09 jun

Le permis de conduire en France

Le permis de conduire en France


Il est votre pass indispensable pour vous permettre de prendre le volant : le permis de conduire. Pour ses règlementations, chaque territoire agit de façon différente : aux Etats-Unis, il est possible de passer le permis de conduire dès l’âge de 16 ans, et les jeunes conducteurs sont formés sur leur propre voiture. En France, deux méthodes d’apprentissage existent : la conduite accompagnée, et le permis “classique”. Que sait-on du permis en France et quelles ont été les évolutions marquantes ? 
 

D'où vient le terme permis de conduire ? 

En France, le permis a succédé au “certificat de capacité” - obligatoire pour conduire des véhicules à moteur - en 1922, lorsqu’il est apparu dans le code de la route. Le permis de conduire est, d’origine, rose et cartonné. En 1922 existent également le permis pour les motocyclettes sans side-car, de couleur rose pâle, et le permis pour les conducteurs d’engins militaires, de couleur verte. A cette époque, le permis A est délivré aux conducteurs de plus de 18 ans, mais il n’est pas valable pour le transport de personnes et les véhicules de plus de 3 tonnes (sauf mention spéciale). Le permis B est lui délivré aux conducteurs de motocyclettes, de 2 roues et de n’importe quel poids, qui ont plus de 16 ans
 

Catégories de permis de véhicules légers

C’est en 1954 que le Code de la route est modifié et intégrera les catégories de permis qui sont encore d’actualité. Voici celles qui concernent la conduite de véhicules légers :

- Permis A : décerné aux conducteurs de 24 ans qui ont validé depuis 2 ans minimum le permis A2 permettant l’utilisation de deux-roues motorisés avec ou sans side-car

- Permis A2 : décerné aux conducteurs à partir de 18 ans pour la conduite de véhicule de maximum 47 chevaux

- Permis A1 : décerné dès l’âge de 16 ans, il permet la conduite de motocyclettes de cylindrée maximum de 125cm3

- Permis B : décerné dès l’âge de 18 ans (ou 17 ans et demi avec conduite accompagnée jusqu’aux 18 ans), le permis B permet de conduire des véhicules légers, camionnettes, et également des camping-cars. Les conditions sont les suivantes : le véhicule doit avoir 9 places assises maximum, et son poids total (charge comprise) doit être inférieur à 3,5 tonnes. Après 2 ans de permis B, le conducteur pourra également conduire des motocyclettes de 125cm3 et des tricycles en validant une formation de 7 heures. 

- Permis B1 : il permet la conduite de quadricycles lourds appartenant à la définition de la directive 2002/24/CE catégorie L7e.

- Permis BVA : le conducteur est autorisé à conduire uniquement des véhicules à boîte automatique. Il faudra 7h de formation supplémentaires pour la conduite d’un véhicule à boîte manuelle.

- Permis BE : il complète le permis B pour permettre au conducteur la conduite de remorques avec un poids supérieur à 750 kg. Ce permis reste valide pendant 15 ans.

Il existe également les catégories C et D dédiées aux poids lourds et transport de personnes
 

Passer le permis de conduire en France

Dans le cadre du permis B, qui est le plus courant, deux méthodes d’apprentissage existent :

conduite accompagnée

- Conduite accompagnée : expérimentée dans les Yvelines et l’Essonne, elle est ensuite conduite dans tous les départements entre 1986 et 1988. Elle est accessible à partir de 15 ans, et permet un apprentissage plus poussée de la conduite pour une expérience plus grande avant la conduite seule. Après obtention du code de conduite, les premières heures sont données par un moniteur, puis l’élève devra réalisé 3000 km avec des responsables désignés de son entourage (parents par exemple) qui rempliront un suivi, enfin, les dernières heures précédant le permis sont réalisés avec le moniteur qui s’assure du niveau suffisant de l’élève. Une fois l’obtention du permis, les élèves de la conduite accompagnée seront en permis probatoire pour une durée de 2 ans, avec 6 points sur le permis puis un gain de 3 points par année pour arriver à 12 points. 

- Permis "classique" : après validation de l’examen théorique que constitue le code de la route, l’élève doit effectuer un minimum de 20h de conduite accompagné d’un moniteur et au cours desquelles il sera évalué. Des heures supplémentaires peuvent être ajoutées en cas de difficultés. Après le permis validé, le conducteur sera en permis en probatoire pour une durée de 3 ans, avec 6 points sur le permis puis un gain de 2 points par année pour arriver à 12 points.
 

Permis à points

Le permis à points a été voté en 1989, mais n’est devenu effectif qu’en 1992. C’est également en 1992 qu’il est modifié pour passer de 6 à 12 points et laisser une marge plus importante en cas d’infractions (et donc de perte de points). Cette mesure ne sera réellement adoptée qu’en 2002.

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

 

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :