Actualité Automobile
31 dec

Limitation à 80 km/h : retour en arrière désormais possible

Limitation à 80 km/h : retour en arrière désormais possible

 

Le 1er juillet 2018, la totalité des routes départementales de France sont recouvertes des panneaux 80, qui font leur entrée officielle parmi les limitations de vitesse les plus fréquentes. Et comme à chaque mesure prise pour faire ralentir les automobilistes, celle-ci a déclenché la colère de ces derniers, et a notamment été un facteur important dans le mouvement des gilets jaunes. Moins de 2 ans après, un retour en arrière total deviendrait-il réalité ?

limitation 80

C’est en tout cas ce que peut laisser penser la nouvelle Loi d’orientation des mobilités. Établie le 24 décembre, elle prévoit un article permettant à tous les départements un retour à la limitation à 90 km/h. Dans les faits, les contraintes sont nombreuses et semblent décourager les élus départementaux.

routes départementales limitation 90Conditions du retour à 90 km/h

En effet, s’ils souhaitent procéder à un changement de limitation de vitesse, ils devront tenir compte de plusieurs critères :
- seules les routes départementales sont concernées par un retour à une limitation à 90 km/h, soit 400 000 km de route au total
- un “état des lieux des usages et de l’accidentalité” devra être effectué afin de vérifier que la dite route est compatible avec une vitesse de 90 km/h
- sur ces routes à 90, il sera INTERDIT d’effectuer un dépassement (en version 2 x 1 voie) et les intersections devront être supprimées
- les voies empruntées par les convois agricoles ne pourront être concernées car elles présentent des intersections
- les conseils de sécurité routière de chaque département devront être saisis afin de valider ou non le projet

 

De nombreux freins alors que beaucoup d’élus départementaux avaient exprimé le désir de revenir aux anciennes limitations de vitesse. En plus d’un coût important à investir, très peu de routes départementales sont concernées car une bonne majorité est empruntée par les véhicules agricoles. De plus, les conseils de sécurité routière sont présidés par des préfets qui peuvent recevoir l’ordre du gouvernement de refuser la demande de changement de limitation. On peut donc imaginer que très peu de routes seront réellement concernées par un changement à 90.

 

La sécurité routière, un point primordial

sécurité routière

En plus de ces nombreuses raisons, la question de la mortalité sur les routes est bien évidemment une priorité. Et s’ils prennent la décision d’un retour à 90, et que ce dernier est “responsable” d’un (ou plusieurs) accident(s) mortel(s), les élus locaux peuvent être portés pour responsables et pourront subir des conséquences judiciaires, sans compter la baisse de leur popularité. Au deuxième semestre 2018 (soit pendant les 6 premiers mois où la limitation à 80 a été effective), 125 vies ont été sauvées. Sur le premier semestre 2019, c’est 81 vies qui ont été sauvées. Cependant, cette baisse de mortalité n’est pas constatée sur tous les territoires indépendamment, puisque dans l’Hérault, Dominique JAUMARD, directeur du service des routes du Conseil départemental de l’Hérault, a déclaré que le nombre de morts sur les routes était passé de 11 (entre le 1er juillet 2017 et le 30 juin 2018) à 14 (entre le 1er juillet 2018 et le 30 juin 2019), soit 3 morts de plus malgré l’abaissement de la vitesse.

 

Un premier bilan sera fait au 1er juillet 2020 concernant la mesure prise au 1er juillet 2018 sur la limitation à 80 des routes départementales. Ce bilan devra notamment prendre en compte le fait que la mortalité routière est en baisse constante depuis 1973.

 

navette autonomeLoi LOM

La Loi d’orientation des mobilités prévoit des changements pour la vie des usagers de la routes. 3 points primordiaux ont été abordés : 

- accélérer la croissance des nouvelles mobilités : apparition des navettes autonomes, covoiturage favorisée à travers des aménagements, toutes les offres de transport d’une ville/d’un village seront accessibles facilement et rapidement
- réussir la transition écologique : suppression des moteurs thermiques d’ici 2040, circulation en vélo favorisée (aide financière d’un patron pour son employé s’il roule en vélo, prévenir les vols de vélo…), augmentation du nombre de véhicules électriques...
- programmer les investissements dans les infrastructures de transport : entretien des transports quotidien (majorité pour le réseau ferroviaire)...

Il y aura également des changements de tarifs ou aides financières pour rendre le permis de conduire plus accessible, et un renforcement de la sécurité routière.

 

Après de nombreuses revendications concernant les routes départementales et la limitation à 80, tout laisse à penser que les contraintes liés au retour à 90 pourraient déclencher de nouvelles vagues de manifestations... Affaire à suivre. 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Twitter, Instagram, Youtube et Snapchat !

Facebook AutoJM Twitter AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :