Actualité Automobile
25 mai

Test EuroNCAP : modifications en 2020

Test EuroNCAP : modifications en 2020


Acheter un véhicule n’est pas chose aisée : les modèles se multiplient sur le marché, offrant un large catalogue aux automobilistes. Les critères ont donc dû être nombreux pour permettre d’identifier les différences entre les voitures. Un des critères, et pas des moindres, est celui de la sécurité. Et c’est dans l’objectif d’être le plus précis sur le niveau de sécurité d’une voiture qu’a été créé le test EuroNCAP. L’EuroNCAP est un organisme Européen qui contrôle le niveau de sécurité des véhicules neufs ou récents en réalisant ce que l’on appelle des crash-tests. Créé en 1997, cet organisme a pour mission de réaliser de nombreux tests destinés à vérifier si un véhicule est conforme aux normes de sécurité, ou non. Tous les deux ans, ces tests sont modifiés ou améliorés afin de prendre en compte les changements et les nouveautés constatés sur les nouveaux véhicules. 2020 est une année de changements, et voici les modifications qui seront opérées. 
 

Mise à jour des crash-tests EuroNCAP

Le mur fixe devient une barrière en mouvement

Des modifications sont apportées cette année aux tests afin de garantir un résultat qui soit le plus optimal par rapport au niveau de sécurité du véhicule. Pour ce faire, l’exercice habituel où ce dernier est projeté à 64 km/h contre un mur fixe est modifié : désormais, c’est contre une barrière en mouvement pesant 1400 kg (équivalente à un véhicule) que la voiture sera testée, à 50km/h. L’idée est de prendre en compte les effets de l’impact sur le conducteur, mais également sur l’ensemble des passagers

Crash-tests latéraux

Pour les crash-tests latéraux, la vitesse et le poids de la barrière latérale seront ajustés, afin de faire l’expérience avec plusieurs données pour obtenir des résultats plus justes. 

Impact entre les passagers du véhicule

Les véhicules sont aujourd’hui tous équipés d’airbags, en nombre plus ou moins grand, et répartis dans l’ensemble du véhicule. Mais pour les nouveaux contrôles, l’organisme EuroNCAP va désormais prendre en compte l’impact des passagers entre eux, les façons dont ils peuvent se blesser. Une évaluation qui pourrait amener les constructeurs à ajouter des airbags afin de protéger les passagers des éventuels coups qu’ils pourraient se donner entre eux

Aides à la conduite

Depuis quelques années maintenant, pour s’adapter aux nouvelles technologies des voitures, les contrôleurs ont dû ajouter, à la liste des tests à effectuer, des évaluations portant sur les aides à la conduite. Du freinage d’urgence automatique à l’aide au maintien dans la voie, en passant par la détection de piétons, tout doit être vérifié afin de valider l’efficacité et prouver l’intérêt de ces technologies dans les véhicules. Pour cette année 2020, le contrôle de l’alerte attention conducteur, qui évalue notamment l’état de fatigue du conducteur, sera effectué.

Point important sur lequel les constructeurs pourront se départager : les services de secours. Depuis le mois d’avril 2018, les véhicules doivent être équipés d’un système d’appel d’urgence afin d’alerter automatiquement les secours en cas d’accident. Ceux dont le système apportera des précisions comme le type de collision et la gravité seront récompensés.

SUV contre citadine

Enfin un test de compatibilité sera réalisé : si les SUV ou véhicules aux gabarits assez volumineux sont relativement protégés lors des impacts, ils peuvent s’avérer très dangereux lorsqu’ils percutent une voiture comme une citadine. “Dans le nouveau test de compatibilité, si le véhicule plus grand est trop rigide pour un scénario d'impact, il sera pénalisé en conséquence”, explique Matthew Avery, membre du conseil d'administration de l'Euro NCAP.
 

Fiabilité des tests d'Euro NCAP

euro ncap

Aujourd’hui, une grande majorité de véhicules ont été soumis aux essais réalisés par Euro NCAP. Certains sont directement fournis par le constructeur lui-même, quand celui-ci souhaite faire évaluer son modèle. Dans le cas contraire, l’organisme Européen peut se procurer lui-même un véhicule (anonymement) auprès d’un constructeur pour le tester. Plusieurs catégories sont évaluées : protection des occupants adultes, protection des occupants enfants, protection des piétons et aides à la conduite. La note maximale est de 5 étoiles.

En 1997, la Volvo S40 a été la première voiture à obtenir 4 étoiles pour la protection d'occupants. En 2001, la première voiture à avoir obtenu les 5 étoiles fut la Renault Laguna.

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :