Actualité Automobile
16 jun

Marché auto : les conséquences positives du Covid-19

Marché auto : les conséquences positives du Covid-19


Le monde de l’automobile fonctionnera différemment à l’avenir, du moins, c’est ce que laisse penser les nouveaux usages et les nouvelles habitudes des consommateurs dans le domaine de l’automobile. Avec la pandémie, les confinements, et les différentes aides apportées aux professionnels de l’automobile pour relancer la vente de véhicules neufs et d’occasion, le parcours d’achat et les véhicules vendus ne sont plus les mêmes qu’il y a quelques années. 
 

Des ventes auto de plus en plus dématérialisées

Les achats de véhicules neufs et d’occasion se font de plus en plus en ligne : c’était déjà possible avant la pandémie, mais c’est aujourd’hui de plus en plus vrai. Les automobilistes utilisent de plus en plus les configurateurs en ligne (54% en 2020). 33% des acheteurs automobiles se disent même prêts à acheter leur véhicule intégralement en ligne. Une configuration rendue possible par tous les professionnels de l’automobile qui proposent la livraison à domicile : avec cette possibilité, les acheteurs peuvent donc commander et réceptionner leur nouvelle voiture sans bouger.
 

La voiture devenue moyen de transport privilégié

3008 peugeot pas cher
 

Les français utilisent de plus en plus leur voiture : au premier déconfinement, 68% avaient déclaré privilégier leur véhicule personnel pour se déplacer, afin d’éviter les contacts, inévitables dans les transports en commun. La voiture est considérée comme un lieu plus sécurisé par rapport à cette crise sanitaire, et les français s’y sentent plus protégés. On peut donc penser que de nouveaux clients se sont déjà rendu ou vont se rendre dans les concessions automobiles pour acquérir un véhicule, et que de plus en plus de français posséderont, à l’avenir, une voiture personnelle.
 

Augmentation des ventes de véhicules hybrides et électriques

Le parc automobile de France devient de plus en plus écolo : à la fin du premier confinement, l'État avait apporté son soutien aux professionnels de la vente automobile en jouant sur une augmentation ponctuelle des aides à l’achat. Les montants des primes à la conversion et bonus écologique avaient ainsi été revalorisés pendant plusieurs semaines. La prime à la conversion concernait également plus de véhicules à mettre en casse, ce qui a permis à de nombreux français, non concernés auparavant, de pouvoir bénéficier de cette aide. Et ces deux aides à l’achat favorisent particulièrement les véhicules propres : hybrides, hybrides rechargeables et électriques. A titre d’exemple, il s’est vendu 110 912 voitures électriques en 2020, contre 42 764 en 2019. 

 

Des économies qui ont accéléré les projets auto

L’achat d’une nouvelle voiture représente un investissement qui demande, pour beaucoup d’automobilistes, des mois voire des années d’économies. Et l’une des conséquences positives de ces séquences de confinement fut la possibilité de mettre un peu plus d’argent de côté pour de nombreux chanceux. On peut donc s’attendre à ce que les projets d’achat automobile soient au programme pour de nombreux automobilistes. 

 

Les ventes automobiles n’ont pas encore retrouvé le rythme pré-confinement, mais les constructeurs automobiles sortent petit à petit la tête de l’eau en dévoilant les prochains modèles qui entreront en production. L’avenir de l’automobile ne semble pas compromis, à moins que les pénuries ne viennent ternir le paysage... 

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :