Actualité Automobile
02 jul

Top 3 des infos automobiles que vous ignoriez

Top 3 des infos automobiles que vous ignoriez


Des informations utiles aux petites anecdotes, découvrez dans nos différents tops tout ce que vous pouvez ou devez apprendre sur le milieu de l’automobile. Aujourd’hui, on va parler prime à la conversion et bonus écologique, dos d’âne et fin des moteurs thermiques. 
 

Au 1er juillet, les aides à l’achat automobile changent

L’état avait prolongé de 6 mois les aides à l’achat exceptionnelles accordées suite au premier confinement pour relancer les ventes automobiles. Aujourd’hui, 1er juillet 2021, les montants de la prime à la conversion et du bonus écologique diminuent.

Le bonus écologique passe de 7 000 à 6 000€ pour l’achat d’un véhicule électrique neuf inférieur à 45 000€, et de 3 000 à 2 000€ pour un véhicule électrique compris entre 45 000 et 60 000€.

Il passe de 2 000 à 1 000€ pour les voitures hybrides rechargeables de moins de 50 000€, émettant moins de 50 g/km de CO2 et avec une autonomie de 50 kilomètres ou plus en mode tout électrique. 

Pour les professionnels, le bonus électrique est de 4 000€ pour un véhicule électrique de moins de 45 000€ et 2 000€ pour une voiture électrique comprise entre 45 000 et 60 000€. Il est de 1 000€ pour les hybrides rechargeables répondant aux conditions citées ci-dessus.

La prime à la conversion a également été modifiée, et ne concerne désormais plus que les véhicules apposés de la vignette Crit’Air 1. Les émissions de CO2 doivent être de 132 g/km maximum pour un véhicule neuf. En revanche, les conditions d’accès restent inchangées : les modèles mis à la casse doivent être des véhicules essence d’avant 2006 ou diesel d’avant 2011. Les montants sont toujours accordés selon le revenu fiscal de référence par part : entre 3 000 et 5 000€ pour un RFR inférieur à 6 301€ (ou à 13 489€ pour les personnes effectuant plus de 12 000 kilomètres dans le cadre professionnel), et 2 500€ pour un RFR supérieur à 13 489€ (valable que pour l’achat d’un modèle électrique ou hybride rechargeable). 

bonus éco et prime à la conversion
 

La fin des moteurs thermiques pour 2035 ? 

Les annonces sont de plus en plus nombreuses concernant l’avenir des moteurs thermiques, et l’issue semble fatale. Si jusqu’ici, c’était principalement les constructeurs automobiles qui prenaient la décision de l’arrêt de leur production de moteurs thermiques, c’est à l’échelle du continent que la problématique va être traitée le 14 juillet. En effet, l’Europe annoncera à cette date les décisions concernant l’avenir de ces moteurs.

Alors que la disparition des motorisations thermiques devait avoir lieu autour de 2040, l’objectif pourrait être avancé à 2035, avec des restrictions de plus en plus sévères entre aujourd’hui et 2035. Si les véhicules essence et diesel sont les premiers visés, les modèles hybrides pourraient avoir de quoi se faire du souci : il s’agira de ne pas dépasser un plafond d’émission qui sera réduit à un minimum difficile à atteindre même pour des modèles aujourd’hui écolo (hybrides classiques, hybrides rechargeables…). 


 

Trop de dos d’âne illégaux ?

L’Automobile Magazine a testé ces dos d’âne, aux mesures démesurées et représentant 40% des dos d’âne sur les routes actuellement. Après une évaluation détaillée, il en est ressorti que les cassis illégaux entraînent : 

- une surconsommation, déclenchée par un ralentissement excessif suivi d’une accélération plus appuyée
- une détérioration des suspensions, qui doivent amortir le choc
- un bruit plus fort, à cause de la ré-accélération, ou provenant des boucliers lorsque le dos d’âne est pris trop fort

 

 

Cet article vous a intéressé ? N'hésitez pas à commenter et à le partager avec vos proches.
ET SURTOUT… N’oubliez-pas de nous suivre sur Facebook, Instagram, Youtube et LinkedIn !

Facebook AutoJM Instagram AutoJM Youtube AutoJM Linkedin AutoJM

 

Articles associés

0 commentaire

Poster un commentaire

 

Nom :

Commentaire :